Best of Inhome

Aujourd’hui, seuls quelques représentants des médias traditionnels siégeant au sein du CIM nient encore l’évidence :  l’expérience que les consommateurs vivent avec les marques passe par –beaucoup – d’autres canaux que les «classiques».

Or, le « in home media », comme Bpost et Welcome Media le qualifient, fait partie selon nous d’un mix harmonieux des moyens de communication. Plus que jamais même : par rapport aux plaintes convergentes des consommateurs envers l’excès de répétition et l’intrusivité de la pub (surtout online…), le in home media ne met le pied dans la porte que si on l’y autorise et il fait souvent mouche du premier coup (mémorisation au premier contact bien supérieure à 60%, excusez du peu).

Son statut de média « référentiel » s’est d’ailleurs affirmé : le in-home media adressé a même fait cette année son entrée dans l’univers MDB-Nielsen « officiel ». Ne lui reste qu’à convaincre le CIM, mais ça ne semble pas gagné…

Bref, ce que certains appellent plutôt « DM » a toute sa place dans la palette des agences UMA : média d’activation historique, il contribue également à construire les marques.

En effet, une rédemption de 5% ne signifie pas en effet que les 95% restant n’ont eu aucun contact avec la marque et que le message n’a pas eu l’occasion d’influencer les perceptions. Réunir les « best cases » in-home media sous l’ombrelle de l’UMA prend donc tout son sens : pour les équipes des différentes agences médias, pour leurs clients, on amène ainsi des cas concrets, des exemples réussis d’application qu’ils pourront ensuite décliner en « share and reapply ».

Cela correspond bien à une tendance actuelle : dans nos métiers, on nage aujourd’hui dans moins de théorie, dans (un peu) moins de chiffres et de technicité, mais on cherche souvent plutôt à élaborer des recommandations à partir de cas concrets, de « belles histoires » qui susciteront l’envie dans les équipes d’égaler, ou même de dépasser, ce qui a déjà été fait. De façon très terre-à-terre, le recueil des best practices peut parfois contribuer à éliminer l’idée qui paraissait géniale à première vue, mais a déjà été trouvée et appliquée par d’autres… L’occasion de mieux chercher, que ce soit sur le plan stratégique ou celui de l’implémentation. Un recueil thématique de best practices a donc tout son sens, surtout pour le in home media, encore rarement pratiqué par les agences médias, malgré son incontestable intérêt.

About the concept of Inhome Media

Bernard Cools, Chairman Commission Expertise UMA : « Un recueil thématique de best practices a tout son sens, surtout pour le in home media, encore rarement pratiqué par les agences médias, malgré son incontestable intérêt. »